Michèle Peyron
Députée de la 9ème Circonscription
de Seine-et-Marne

17 décembre 2020. Restitution des biens culturels à la République du Bénin et du Sénégal : construire une nouvelle coopération franco-africaine.

Mes engagements

Le 17 décembre 2020, l’Assemblée Nationale a définitivement adopté le projet de loi relatif à la restitution des biens culturels à la République du Bénin ainsi qu’à la République du Sénégal. En effet, ce projet de loi a pour objectif de restituer au Bénin et au Sénégal plusieurs œuvres d’art conservées au musée du Quai Branly-Jacques Chirac et au musée de l’armée. 

 

Dans un discours prononcé le 28 novembre 2017 à l’université de Ouagadougou au Burkina Faso, le Président de la République, Emmanuel Macron, a émis le souhait de restituer plusieurs œuvres d’art obtenues par la France durant la période coloniale afin de permettre “de nouvelles coopération entre la France et les pays africains”. Par la suite, les universitaires F. Sarr et B. Savoy vont être chargés par le président de la République de rédiger un rapport sur la restitution des biens culturels, rapport en faveur de ce processus.

 

Ainsi, ce projet de loi autorise, par une dérogation limitée au principe d’inaliénabilité qui protège les collections publiques françaises, la sortie des collections nationales et le transfert de propriété de plusieurs œuvres. Au total, elles sont au nombre de 27 et doivent être  transférées aux autorités béninoises et sénégalaises d'ici un an maximum, suivant l'entrée en vigueur de la loi. C’est notamment le cas d’un sabre avec son fourreau, dit "d’El Hadj Omar Tall", donné par le Général Louis Archinard, à la suite de campagnes militaires en Afrique, au musée de l’armée sera transféré à la République du Sénégal. Exposé au musée des civilisations noires de Dakar depuis son ouverture en décembre 2018, le prêt initial a été transformé en dépôt en octobre 2019 pour une durée de cinq ans.

 

Le premier Ministre Français, Edouard Philippe, rend au chef de l’Etat Sénégalais, Macky Sall, l'épée d'El Hadj Oumar Tall, à Dakar le 17 novembre 2019


 


Articles similaires

Réalisation & référencement Comment créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.