Michèle Peyron
Députée de la 9ème Circonscription
de Seine-et-Marne

19 mars 2020

Revue de Presse

Le Parisien:

 

Brie-Comte-Robert, hier les policiers ont procédés à des milliers de contrôles.

En ce deuxième jour de confinement, les forces de l’ordre du département étaient à pied d’oeuvre pour faire respecter les restrictions de circulation imposées par le gouvernement et contrôler automobilistes, routiers et piétions. Selon les chiffres de la préfecture, 924 fonctionnaires ont été déployés sur le terrain. 611 policiers, 250 gendarmes et 63 CRS. Pas moins de 24 653 personnes ont été contrôlées et 626 verbaliséesPhilippe Justo, le directeur départemental de la sécurité publique, souligne tout l’investissement des policiers pour faire appliquer les consignes gouvernementales. Même mobilisation côté gendarmes. «  Nous avons constaté moins de véhicules qu’hier sur les routes et en général, les automobilistes étaient en règle », estime le lieutenant colonel Alban Delalonde, le patron de la compagnie de Beaux. Si mardi, les conducteurs contrôlés étaient dans l’erreur «  bonne foi », la chanson était différente hier. « Nous avions d’un côté ceux qui avaient rempli leurs dérogations et avaient le droit de circuler, et de l’autre ceux qui étaient tout simplement de mauvaise foi », analyse Alban Delalonde.

Il livre une anecdote: «  un homme nous a dit qu’il revenait des courses. Il n’avait pas de dérogation. Nous lui avons demandé son ticket de caisse, il n’en avait pas. Nous lui avons demandé d’ouvrir le coffre, il était vide! Nous faisons preuve de discernement mais ce serait bien que les autres le fassent aussi. » 

Sans justificatif, les contrevenants s’exposent à une amende de quatrième classe, pour un montant de 135€ d’amende forfaitaire et de 375€ en cas de majoration.


Articles similaires

Réalisation & référencement Comment créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.