Michèle Peyron
Députée de la 9ème Circonscription
de Seine-et-Marne

Octobre 2020. IMPORTANT: Les mesures du confinement

COVID19 - Reconfinement

Lors de son allocution télévisée du 28 octobre 2020, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé un re-confinement national afin de lutter contre l’évolution rapide du Covid-19.

Estimant un pic d'hospitalisation en novembre plus élevé qu’en avril, le chef de l’Etat a notamment déclaré : ​"nous sommes tous en Europe surpris par l'évolution du virus, (...) nous en sommes au même point : débordés par une deuxième vague, qui (...) sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première." 

En effet, à l’heure actuelle, 6​0% des lits de réanimation sont occupés par des patients COVID soit deux fois plus qu’il y a 15 jours et de nombreuses opérations ont déjà dû être reprogrammé faute de places.

Le jeudi 29 octobre, le premier Ministre, Jean Castex, a pris la parole devant la représentation nationale dans le cadre d’une déclaration relative aux nouvelles mesures du confinement.

C’est avec conviction que j’ai voté en faveur de cette déclaration afin de soutenir et de donner les moyens nécessaires au gouvernement de lutter contre l’épidémie. Par la suite, le premier Ministre, ainsi que les ministres concernés, ont exposé en conférence de presse les modalités de ce re-confinement.

Voici en détails les modalités de ce re-confinement :

  • ❏  Le running et les sorties dans les parcs sont autorisés​. Cependant, ces sorties sont limitées à ​une heure et à ​un rayon d’un kilomètre autour de chez soi. Les sports collectifs et ceux pratiqués en intérieur ne font pas partis des activités permises pendant le confinement.

  • ❏  Les lieux de cultes sont ouverts​. Les ​enterrements (limités à ​30 personnes​) et les mariages (limités à ​six personnes​) sont possibles mais en petit comité. Les cérémonies religieuses du week-end de la Toussaint sont tolérées.

    ❏Les services publics seront toujours accessibles : ​la Poste, la Caf, l'Assurance-maladie, Pôle emploi, les maisons départementales pour les personnes handicapées, et les mairies et préfectures, au moins pour un rendez-vous. Les guichets des banques resteront également ouverts.

  • ❏  Les “manifestations revendicatives” sur la voie publique restent autorisée sous réserve qu’elles soient déclarées en préfecture. La limitation du nombre de personnes ne s’applique pas à ce cas de figure. Cependant, ​le reste des rassemblement dans l’espace public est interdit.

  • ❏  Les commerces et restaurants sont fermés mais pourront livrer ou proposer ​le retrait des commandes​. Par ailleurs, les commerces ouverts devront mettre en place une jauge de fréquentation maximum. Cependant, les entreprises de l’événementiel, du sport, et les secteurs du cinéma et du spectacle vivant seront fermés, mais les entraînements et les compétitions professionnelles pourront se poursuivre. Les répétitions de spectacles, les enregistrements et les tournages pourront également se tenir.

  • ❏  Les​ visites en EHPAD sont autorisées ​dans le respect des règles sanitaires.

  • ❏  Une nouvelle stratégie de tests est déployée : déploiement de l'application Tous AntiCovid​ ; déploiement des tests rapides de 30 minutes.

  • ❏  Les ​frontières sont fermées pour les pays hors de “l’espace européen” sauf pour les ressortissants français et des résidents en France. Pour entrer sur le territoire, ils devront cependant présenter un résultat de test négatif de moins de 72 heures ou réaliser un test à leur arrivée. Les frontières de l’espace Schengen restent ouvertes. En outre-mer, ​le confinement ne sera appliqué qu’à la martinique et des tests à l’arrivée et au départ seront exigés.

  • ❏  L'obligation de placer en télétravail les salariés qui le peuvent "sera inscrite dans la nouvelle version du protocole national en entreprise". Par ailleurs, ceux qui n'ont besoin d'être présents sur leur lieu de travail que pour certaines tâches "pourront se rendre une partie de leur temps" sur place, en s'organisant pour "regrouper ces activités", et ainsi limiter les déplacements. ​Les moments de convivialité en entreprise ne sont pas autorisés.

    Un protocole sanitaire durcis dans l’enseignement :

  • ❏  Les élèves devront conservés​ les mêmes salles de classe​.

  • ❏  Des récréations en groupe sont demandées et les enfants devront, si possible, rester

    en classe lors de la pause.

  • ❏  Les cantines scolaires continueront de fonctionner mais chaque classe devra

    prendre le repas de son côté avec une distanciation d’un mètre minimum entre les

    élèves.

  • ❏  Obligation pour les enfants âgés de 6 ans de porter un masque. ​Des masques sont prévus dans les écoles en cas d’oubli ou lorsque les parents possèdent des difficultés économiques.

  • ❏  Dans le supérieur, les enseignements se feront à distance et en ligne. Seuls certains travaux pratiques et enseignements professionnels qui demandent un matériel spécifique continueront d’avoir lieu en présentiel. Les restaurants universitaires continueront de fonctionner (des plats à emporter) et ​les bibliothèques resteront ouvertes sur rendez-vous​ et avec une jauge maximum de personnes autorisées.

    De nouvelles aides pour les entreprises et d’autres qui s’élargissent :

  • ❏  20 milliards d’euros devraient être débloqués pour aider les entreprises à faire face à cette nouvelle vague.

  • ❏  Bruno Le Maire a annoncé que les bailleurs des commerces en difficulté seraient incités fiscalement à annuler une partie des loyers de ces derniers. Cette mesure concernera les entreprises fermées administrativement de moins de 250 employés, et celles des secteurs les plus en difficulté (restauration, hôtellerie, culture...). Le bailleur bénéficiera ​d'un crédit d'impôt de 30% de la somme à laquelle il acceptera de renoncer.

  • ❏  Si les prêts garantis par l'Etat font toujours partie du dispositif d'aide aux entreprises, le ministre de l'Economie a également annoncé la création de ​"prêts directs de

l'Etat",​ ​dont le montant pourra atteindre 10 000 euros pour les entreprises de moins de 10 salariés, et 50 000 euros pour celles de 10 à 50 salariés. Ils s'adressent à celles qui n'ont ​"aucune solution, ​[auxquelles] les prêts garantis par l'Etat ne conviennent pas,​ [qui n'ont] ​aucune possibilité d'accès à de la trésorerie"​.

❏ Le fonds de solidarité va également être élargi​. Désormais, toutes les entreprises fermées administrativement à cause du confinement auront droit à une aide de 10 000 euros si elles ont moins de 50 salariés, ​"quel que soit le secteur d'activité"​, a annoncé Bruno Le Maire. Cette aide sera aussi accessible pour les entreprises des secteurs les plus touchés (tels le tourisme, l'événementiel ou la culture) qui ne ferment pas mais qui ont perdu plus de 50% de leur chiffre d'affaires. ​Dans les autres secteurs, les entreprises et indépendants ayant perdu 50% de leur chiffre d'affaires auront droit à une aide de 1 500 euros par mois.

❏ Le chômage partiel restera par ailleurs une option pour les entreprises. Il sera pris en charge à 100% par l'Etat dans les secteurs ​"protégés" (culture, restauration, événementiel...) et pour les entreprises faisant l'objet d'une fermeture administrative, a indiqué la ministre du Travail. Et les autres employeurs pourront y avoir recours ​"aux conditions actuelles" (une prise en charge de 84% du salaire net) jusqu'au 31 décembre au moins.

Cette année 2020 restera marquée symboliquement par l’apparition de la pandémie de COVID-19 qui a bouleversé notre société.

Je tenais donc à remercier de nouveau l’ensemble des acteurs qui ont travaillé, parfois nuit et jour, pour lutter contre le développement de la pandémie et pour assurer la continuité des services nécessaires à notre population.

Je pense ainsi aux personnels soignants et de l’hôpital, aux agents de caisses dans nos supermarchés, aux agents d’entretien de nos voiries, au milieu associatif, aux entreprises et plus généralement à tous les citoyens qui ont fait preuve d’entraide et de solidarité en ces moments particulièrement difficiles.

Les difficultés économiques et sociales, qui se profilent, nous invitent à continuer d’oeuvrer collectivement dans l'intérêt de tous et notamment des plus démunis.

Protection de la population, égalité devant l’accès aux soins, et solidarité entre les citoyens, sont mes maîtres mots.

Le gouvernement et la majorité présidentielle sont déterminés à lutter durablement contre la pandémie de Covid-19 et la crise économique et sociale qui se profile.


J’entends et comprends vos préoccupations face aux récentes annonces du gouvernement. Cependant, nous nous devons dans l'intérêt de tous et notamment des plus fragiles de respecter ces consignes sanitaires, instruments indispensables dans la lutte contre la pandémie. Je sais pouvoir compter sur vous.


Réalisation & référencement Comment créer un site internet d'homme politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.